Et nous serons heureux

Nous sommes lessivés, fatigués et aigris, 2020 nous a fait vieillir de cent ans. Nous sommes perdus. Perdues notre innocence, notre tranquillité, notre joie. Les statistiques les plus à jour révèlent que nous avons de plus en plus envie de nous faire rôtir la tête dans un volcan ou de la couper net sur le froid des rails, que notre penchant à exister et à persister dans l’être s’érode avec le temps, de plus en plus vite. Notre dégoût s’accélère comme les galaxies. Notre tournis est cosmique. «Nous n’en pouvons plus, vraiment plus», semblent chanter en chœur nos visages hagards et blêmes. «C’en est trop! Où pouvons-nous encore trouver notre énergie, notre motivation? Tout est si ennuyeux, si lent, si triste!»

Si l’on sondait ceux qui me lisent, sans doute aux questions «Voulez-vous encore vivre? L’existence vous plaît-elle? Bénissez-vous la nuit où vous fûtes conçu et le jour qui vous a vu naître?», ils nous rendraient dans un râle un laconique «plutôt pas» en bougonnant qu’ils aimeraient bien dormir mille ans, et que tout cela ne sent pas bon, et que l’odeur du sapin n’est peut-être pas la plus désagréable…

Moi aussi, pourtant joyeux de nature, j’allais plonger ma tête dans la lave inexorable, mes cheveux flambaient déjà que je me ravisais: «Mais non mon gars, tu es encore jeune, il doit bien y avoir un sens à tout cela, une vraie cause de joie!» En effet, qu’est-ce qui nous donnera réellement de la joie? Qu’est-ce qui donnera un sens à nos vies en 2021?

Voici les réponses mûrement méditées par un philosophe!

Les vaccins à ARN!

«Eh quoi! Devenir sourd en 2021, épileptique en 2022, aveugle en 2023! Alors que nous n’avons plus que nos yeux pour pleurer! Trifouiller notre ADN pour un gros rhume?! Absurde! On se fait déjà assez piquer comme ça, par la commune, le canton et l’État, ce plus froid des monstres froids… Faites d’abord voir la couleur des aides, après on verra ce qu’on se mettra ou non dans les veines, mais j’ai ma petite idée là-dessus, hé hé… Si je dois me changer en troll, mieux vaut avoir quelque argent en poche! De toute façon, est-ce que cela sera suffisant à nous faire désirer la vie en 2021? Non, non, il faut autre chose!»

Céline Dion au Paléo!

«Si on entend encore, avec quel argent irons-nous?… Les toboggans de boue vous dites? J’en fais déjà, 8 heures 24 par jour… On a beaucoup pleuré la culture, certes, sans elle, on a vu l’os… Mais on n’oubliera pas avec un tube de Neil Young, d’autant plus s’il pleut! Autre chose?»

La fin de Trump!

«C’était le seul qui nous amusait, la seule série que l’on pouvait suivre sans abonnement. Le dernier épisode était le meilleur, il fallait que ça saigne à un moment ou à un autre… Je mets quatre étoiles sur cinq… C’est qu’il aurait fallu mettre un dragon quelque part, non? Et les marcheurs blancs n’étaient pas assez nombreux, c’était cuit d’avance. On dit qu’il y aura une nouvelle saison bientôt, vous en savez quelque chose? Non, selon les observateurs? Oui, selon les spécialistes? Il faudrait plus d’explosions alors et des aliens si possible, mais des cowboys feraient tout aussi bien l’affaire… Vous savez si l’on se battra dans l’espace à un moment ou à un autre? Les Chinois sont partants!? Great!… Quoi? Consommer local? Mais qu’est-ce que Berset a à nous mettre sous la dent? Avec son chapeau, il aurait pu inventer une danse au moins, mais non, rien que des points presse… Quel ennui!»

L’innovation! Les smartphones seront plus plats et plus rapides!

«Innover? Cette manie de rendre plus plates les choses alors que nous sommes de plus en plus épais et gras? Et à quoi bon cette vitesse pour des esprits aussi lents et alourdis? Créons des parcs où les innovants pourraient vivre, aplanir ce qui leur chante et se reproduire en paix, mais pourquoi devons-nous les souffrir comme l’acmé de ce que l’on peut faire de l’homme? Il y a d’autres choses à lui faire faire que graisser des tablettes avec ses pouces…»

Les bains thermaux, les terrasses rouvertes!

«Vous n’avez pas entendu? Nous préférons l’odeur du soufre à celle du chlore et une piña colada n’étanchera pas notre soif d’absolu…»

Les emplettes!

«On l’a prouvé au 19h30: qui peu possède est d’autant moins possédé, ce que l’un jette à la mer, l’autre le cherche comme un trésor… Écoutez, vous êtes gentil et bien intentionné, mais voyez-vous c’est quelque chose d’autre que nous attendons, quelque chose qui ne s’achète pas aussi facilement qu’un wienerli et qu’une carte de crédit sans contact ne peut offrir… Ça finira par venir…»

Et nous serons heureux.

Martin Morend

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s